* INTERFACE: Siège Social 83 La Canebière 13001 Marseille

LES BLESSURES des SOIGNANTS

L'USURE au TRAVAIL & BURNT-OUT

 
 
G
M
T
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Text-to-speech function is limited to 200 characters
 
[removed]
 
Options : History : Feedback : Donate Close

Et oui, le tissus social craque... Et le professionnel coule !

J'écris sur l'usure au travail en général mais sur la blessure des soignants ou des éducateurs en particulier. La différence réside dans le fait que ces derniers sont en charge d'êtres vulnérables, c'est ce qu'il y a de plus difficile à gérer au long cours (:confrontation permanente devant des personnes malades, (poly)handicapées, en détresse, atteintes de dégénérescence, devant la mort, en situation d'isolement...) 

Ces professionnels sont acculés entre leur émotionnel mis à mal régulièrement, l’impossibilité de mobiliser leur matériel psychique et une haute hiérarchie qui oublie l'humain pour le profit ou la meilleure rentabilité limitant les dépenses.

Ceci est en commun avec toutes les corporations qui sont au contact avec la souffrance humaine et leur impuissance et se consolent d'avoir pu donner des petits gestes ou actes au quotidien. Jusqu'à l'apparition de l'usure, de la perte de sens...

 
 
G
M
T
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Text-to-speech function is limited to 200 characters
 
[removed]
 
Options : History : Feedback : Donate Close

Le burn-out est avant tout une perte de sens. Qui est renforcée si le rythme de travail, ou/et la charge sont trop élevés pour les professionnels. S'il n'y a pas de reconnaissance, s'il y a de la maltraitance (ou l'absence de reconnaissance) indicible...

Les cadres conscients et empathiques aussi souffrent de ces situations absurdes. Mais la reconnaissance sociale de leur fonction, le salaire, les lieux affectés (bureaux persos) diffèrent de l'employé ou du fonctionnaire "de base".

Pour ceux qui travaillent en équipe, la plainte devient permanente. Les railleries, les moqueries sur le collègue absent ainsi que d'autres conflits immatures laissent entrevoir une souffrance de chacun des membres qui n'est pas entendue. Le système institutionnel mis en place est sourd. Les économies que l'on croit faire se paient très cher mais les maladies ou accidents déclenchés en réaction ne sont pas corrélées avec l'origine (qui peut interpeler ou non l'histoire personnelle).

Des temps de parole sont proposés au Centre thérapeutique Holistique de la Durance

un vendredi par mois (sauf vacances scolaies)

de 17h00 à 18h30